J’ai randonné dans les entrailles du Grand Canyon !

J’ai randonné dans les entrailles du Grand Canyon !

Sur le chemin initiatique du Grand Canyon…

Nouvel épisode de mon périple « nature / grands espaces » de septembre 2015 dans l’Arizona, avec une rando dans le Grand Canyon, à l’assaut du Bright Angel Trail au dénivelé impressionnant de 1.525 mètres.

Donc, aujourd’hui, je me transmute en mode Warrior Evasion Effort
Mon barda est fin prêt et je pars à 8h de Flagstaff. La route US 180 à travers Coconino National Forest est superbe, presque déserte.
Il me faut environ une heure et demi pour atteindre les portes du parc et entrer par South Entrance Road.

L’accès au Bright Angel Trail se mérite…

  • Se garer dans l’immense parking à côté de Mather Point.
  • Bien repérer sa place au milieu de ces centaines de voitures.
  • Faire un tour au Visitor Center, toujours utile pour obtenir des infos importantes de dernière minute.
  • Chercher la navette gratuite qui mène au sein du Grand Canyon.
  • Prendre la navette bleue (Village Route) et guetter le bon arrêt en en lorgnant toutes les 30 secondes sur la carte du trajet affichée dans le bus.
  • Descendre à l’arrêt du Bright Angel Lodge (il a fallu environ 30 minutes de trajet).

Plan Grand Canyon Bright Angel Trail Grand Canyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous y voilà ! Mon cœur s’emballe à l’idée de randonner dans l’un des musts to do des trails !
Le point de départ du sentier se situe derrière le Bright Angel Lodge.

9h23, le temps est déjà magnifique et un pur ciel bleu se détache au-dessus des parois aux déclinaisons ocres du Grand Canyon (j’ai encore des frissons, rien qu’en écrivant ces deux mots !). L’air m’enveloppe d’une légère fraicheur. La vue est splendide.

Bright Angel Trail Grand Canyon

Le Bright Angel Trail descend jusqu’au fleuve Colorado. Sa difficulté est classée en randonnée moyenne / difficile (selon l’endroit ou l’on descend).
Le parcourir entièrement demande plus d’une journée, avec une distance de 20 miles (32 km) aller-retour.
Il est fortement déconseillé de descendre tout en bas et de remonter dans la même journée.

Il y a plusieurs niveaux et points de pause tout au long du sentier. Les étapes et les distances aller-retour sont les suivantes :

  • Mile and a Half Resthouse : 3 miles (4,8 km)
  • Three Mile Resthouse : 6 miles (9,6 km)
  • Indian Gardens : 9 miles (14,5 km)
  • Plateau Point : 12 miles (19,2 km)
  • River Resthouse : 16 miles (25,6 km)
  • Bright Angel Campground : 19 miles (30,4 km)
  • Phantom Ranch : 20 miles (32 km) fin du trail de l’autre côté du Colorado que l’on traverse sur le Silver Bridge.

Bright Angel Trail Grand Canyon

Pour ma part, j’ai choisi de descendre jusqu’à Three Mile Resthouse, donc 6 miles aller-retour. Le temps de parcours est évalué entre 4 et 6 heures.

Je me tartine de crème solaire, vérifie mon stock d’eau (presque 3 litres), mes encas de grignotage et c’est parti…

Même pas peur…

9h37, je m’engage sur le chemin caillouteux.

  • Altitude : 2.090 mètres.

Les premiers mètres ne sont pas trop raides et favorisent une bonne mise en jambe.

Bright Angel Trail Grand Canyon

Je ne suis pas la seule à m’engager sur le Bright Angel Trail. Des randonneurs seuls ou en « grappe », des touristes qui ont vu de la lumière et qui descendent en mocassin et sans eau, ou des experts à la tenue ultra professionnelle et avec un équipement digne d’une ascension de l’Everest (!), voici le panel des visiteurs en quête d’aventure.

Bright Angel Trail Grand Canyon

Au bout d’une demi-heure, je croise déjà des randonneurs qui ont passé la nuit tout en bas, à Phantom Ranch sur la rive du Colorado. Ils sont reconnaissables à leur mine déconfite d’un effort intense et long. Les traits tirés, un sac à dos volumineux et lourd, ils grimpent difficilement à l’aide de bâtons de marche.
Ils ont dû lever le camp très tôt ce matin pour atteindre ce niveau à un peu plus de 10 heures.

Je commence mes petites pauses pour photographier, filmer, m’hydrater, m’alimenter. Le soleil tape sympathiquement et il est important d’absorber de l’énergie sous toutes ses formes.

Bright Angel Trail Grand Canyon

Le hack du hiker

Lors de la préparation de ma rando, j’avais repéré une astuce contre la déshydratation…
Se munir de petits sachets de sel mis à disposition dans les snacks. En verser une petite dose sur le dessus de la main, le lécher (même rituel que pour une téquila !) et boire ensuite son eau.
Le sel permet la rétention d’eau et limite ainsi énormément la déshydratation ! 

Plus je descends, plus le calme plane autour de moi. Le silence… le silence du Grand Canyon est beau, agréable, doux, enveloppant, énergisant.
Les paysages sont magnifiques, le Bright Angel Trail révèle des couleurs verdoyantes, ocre, gris, des strates de roches blanches ou un dégradé de pastels rougeâtres.

Le paysage est absolument fantastique. Le Grand Canyon prend une autre dimension à cette altitude.

Des écureuils traversent le chemin de temps en temps tandis que d’autres viennent taquiner les chaussures des promeneurs amusés.

10h30, j’atteins le Mile and Half Resthouse.

  • Altitude : 1.729 mètres.

Quelques marcheurs profitent de l’abri pour faire une pause ravitaillement. Cette partie du sentier est ombragée et cela fait du bien. Mine de rien, le soleil tape et en descendant, l’engorgement amplifie l’effet de la chaleur.

Bright Angel Trail Grand Canyon
1er arrêt : 1 1/2 mile

Je continue, toujours aussi enjouée vers la destination finale de mon trek.

Plus je descends, plus les randonneurs s’éparpillent et se raréfient. Chaque dixième de mile parcouru me nourrit et me gonfle d’une certaine paix intérieure. J’éprouve une joie immense de vivre l’instant présent et je suis en pleine conscience de mon environnement. Quelle délicieuse sensation.

Le bastion des randonneurs…

11h13, j’arrive au petit chalet du 3 Mile Resthouse.

  • Altitude : 1.447 mètres.

Objectif atteint dans la beauté des lieux, sublimée par une luminosité éclatante.

L’abri n’est pas très grand, mais suffisamment pour accueillir sur ses 2 bancs, une toute petite dizaine de randonneurs en quête de repos, d’ombre et d’échange avec les copains marcheurs. J’utilise volontairement ce terme de copain, car cette halte favorise le partage de l’exploit commun d’avoir parcouru 3 miles dans les entrailles du Grand Canyon ! Une fierté qui pourrait rappeler l’obtention de l’entrée d’un club très privé !

Bright Angel Trail Grand Canyon
L’abri des 3 miles

Plusieurs nationalités se côtoient. Une américaine d’une soixante d’années, haute en couleurs (vestimentaire et verbale !), fait connaissance avec 2 filles allemandes, plus calmes. Elle leur pose un certain nombre de questions.

Alors que j’engloutis mon sandwich, elle se tourne vers moi et me demande d’où je viens…
La bouche pleine, je lui réponds « French Riviera » … et là, elle entre en transe !!!
Ni une ni deux, elle zappe ses 2 copines allemandes éphémères, me pose deux questions pour la forme et commence à me déverser le récit de ses séjours à Cannes, Nice et Monaco.
Et elle enchaîne sur la tournée de son mari, musicien classique, dans les salles de concert de la Côte et en Italie !

C’est sympa d’échanger avec elle, mais elle est énergivore. Elle a occulté les autres randonneurs… la pipelette américaine brasse vraiment beaucoup d’air… une énergie qui serait plus judicieux de canaliser pour la remontée !
Puis elle rameute bruyamment ses compagnons d’aventure pour la montée et laisse subitement la cabane dans un calme absolu et bienvenu.

Désormais, il ne reste qu’un jeune couple qui grignote des graines en silence et j’en profite pour fermer les yeux 5 minutes.

Tic tac, tic tac…

11h46, l’heure du retour a sonné.

Je regarde avec convoitise la suite du sentier qui descend jusqu’à Indian Gardens. Je me retiens de ne pas poursuivre car je me sens bien, les jambes légères.
Le paysage a l’air encore différent de la portion que j’ai parcourue. Indian Gardens offre un petit côté oasis, dans une fraîche verdure.

Bright Angel Trail Grand Canyon
Suite du sentier qui mène à Indian Gardens

Je vais être raisonnable car là-haut, lorsque j’aurai rejoint la civilisation, je compte me balader sur Trailview Overlook et m’arrêter à plusieurs points de vue sur Hermits Road pour finir par un coucher de soleil à Desert View (à l’opposé).

Alors comme le temps n’est pas extensible, je remonte.

Motivée comme jamais, recrémée contre les chauds rayons du soleil, le sac à dos allégé de plus d’un litre d’eau et de victuailles, je m’engage sur la pente, beaucoup moins rapidement qu’à l’aller ! Heureusement, de nombreuses portions du chemin sont à l’ombre.

Bright Angel Trail Grand Canyon
Le retour, c’est tout là-haut sur la gauche

Lentement mais sûrement, pauses boisson, amandes grillées, crackers fromage, mes lents pas s’enchainent et se délient.

Je dépasse le groupe de ma copine bruyante – qui l’est maintenant beaucoup moins – assise sur la roche et l’air épuisé… Ah, si elle avait brulé moins de calories à pérorer !!!

12h31, je retrouve le petit refuge du Mile and a Half Resthouse et j’y reste une dizaine de minutes tout en filmant la gymnastique aérienne d’un écureuil gris !

Je remarque un homme d’une quarantaine d’année, probablement un touriste. Il est vêtu tout de noir… pantalon de costume, chemise, veste et chaussures de ville… il est en train de remonter vers le sommet. Pas de bouteille d’eau et il transpire des litres de sueur ! Il reste un mile et demi en ascension avant d’arriver, soit 2,5 km !!! Certaines personnes sont vraiment inconscientes.

Moi, je continue mon petit bonhomme de chemin. Je commence à ressentir l’effort et mes jambes se durcissent légèrement. J’y suis presque. Progressivement, à l’approche de l’arrivée, le chemin se peuple de nombreux promeneurs qui descendent un peu plus d’une centaine de mètres, histoire de dire … « oui parfaitement, je suis descendue dans le Grand Canyon ! ».

13h37, ça y est, la boucle est bouclée. Me revoilà au milieu des gens, à mon point de départ de 9h37. Je suis prise d’un léger étourdissement car j’ai vraiment la sensation d’avoir été coupée du monde pendant mes 4 heures de randonnée. Et voir toutes ces personnes virevoltantes autour de moi (beaucoup plus nombreuses que ce matin !), me donne le tournis.

C’est étrange comme le corps a cette faculté de s’adapter très rapidement et sans difficulté à un nouvel environnement d’isolement, de nature, de plénitude, d’effort et pourtant, rejoindre son biotope naturel 4 heures plus tard, le déstabilise !

Je suis tellement heureuse d’avoir baroudé sur le Bright Angel Trail et caressé la roche de ces strates datant de 200 millions à près de 2 milliards d’années.
Elles ont été mises à jour par le fleuve Colorado qui a sculpté son lit au fil des millénaires et creusé la roche sur une profondeur de 1.525 mètres.

Je vous recommande vivement de prendre du temps pour cette randonnée afin d’agrémenter votre visite du Grand Canyon.

C’est à la fois un défi personnel et une fierté de fouler cette mine géologique que la majorité des visiteurs n’empruntent pas.

Et en live, ça donne quoi ?

Rubrique infos pratiques…

Bright Angel Trail Grand Canyon

⇒ Prévoyez un litre par heure de rando et buvez beaucoup.

⇒ Emportez des en-cas salés et sucrés, plus un casse-croûte plus consistant.

⇒ Grignotez régulièrement même si vous n’en ressentez pas l’envie.

⇒ Emportez :

  • Une trousse de 1ers secours (pansements, sparadrap, pince à épiler, alcool, bande élastique…)
  • Une crème solaire
  • Une casquette ou un chapeau
  • Une paire de lunettes de soleil
  • Une petite laine et un k-way (on ne sait jamais)

⇒ En début de trail, lisez bien les indications indiquées par les Park Rangers. Ils mettent en garde les marcheurs contre l’insolation, l’hypothermie, la déshydratation.

⇒ Prenez soin de votre corps, faites des pauses régulièrement (à l’ombre si possible), étirez vos jambes.

N’ayez pas les yeux plus gros que les mollets !!! Et pensez que la remontée dure 2 fois plus longtemps que la descente.

Recommandations sur le site officiel de National Park Service

Selon votre degré de préparation, votre voyage peut être un voyage ou un défi, une révélation ou une épreuve. Plus de 250 personnes sont sauvées du canyon chaque année. 

Le mot de la fin …

Alors certes, je ne me suis pas descendue jusqu’à l’ultime étape mythique de Phantom Ranch, mais mon parcours déjà bien physique, fut un bon compromis pour une découverte vibratoire de ce lieu mythique !
Allez laisser vos traces de pas sur celles des tribus indiennes locales des Havasupai (le Peuple des grands pins), les habitants historiques qui firent de cette merveille géologique, leur univers ancestral et culturel.

Si vous aussi, vous êtes descendus dans les entrailles du Grand Canyon sur le Bright Angel Trail ou sur le South Kaibab Trail, n’hésitez pas à partagez vos expériences dans les commentaires !

Phantom Ranch Grand Canyon
Phantom Ranch au bord du Colorado / Source Flickr – Grand Canyon National Park
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire